Author Archives: Webmestre

  • 0

Samedi 16 mars 2024 – 17h00 – Chapelle des Minimes

Category:Programmation annuelle Tags : 

Le duo Hoza a choisi dans ce répertoire d’explorer les liens entre l’Italie et l’Angleterre avec trois compositeurs de l’époque baroque. Depuis l’origine avec Claudio Monteverdi jusqu’à la fin de la période avec Georg Friedrich Händel en passant par Henry Purcell.
Par son instrumentation la plus dépouillée (guitare et voix), utilisant l’accordage du luth et la basse continue improvisée, les interprètes cherchent à rendre l’atmosphère des salons de l’époque où on jouait les airs à la mode en petit comité, l’intimité et le dépouillement extrême amène une fragilité qui permet d’être au plus près de l’émotion.

Le répertoire se focalise sur certains airs d’un même personnage afin de construire une architecture narrative. Cela permet d’explorer les personnages en profondeur dans l’interprétation avec Ottavia dans l’Incoronazione di Poppea de Claudio Monteverdi,  Didon (Dido) dans Dido & Aeneas d’Henry Purcell et Ruggiero dans Alcina de Georg Friedrich Händel.
D’autres airs de ces mêmes compositeurs viennent compléter cette exploration du dialogue entre les deux pays à travers certains des plus beaux morceaux de la période baroque, avec notamment le magnifique “Ombra mai fu” de Georg Friedrich Händel.

Scannez ce QR-Code pour accéder à notre billetterie en ligne.

Le Duo Hoza est un ensemble de musique de chambre composé de Chani Bauza au chant et Pascal Hoyer à la guitare 10 cordes.
La particularité du décacorde leur permet de jouer aussi bien le répertoire ancien pour luth et voix que des œuvres plus moderne écrites pour la guitare.
Cette formation musicales est une des plus anciennes, utilisé dès la renaissance (et même avant !) pour animer des soirées dans des salons privés. Pétrarque lui-même qui chantait parfois ses poèmes en s’accompagnant au luth et Schubert faisait de même avec sa guitare, ces moments privilégiés ont toujours existés, où la musique se dégustait et se partageait en petit comité.
Outre ce partage intime avec le public, le Duo Hoza travaille régulièrement la finesse, la précision, ainsi que la complicité pour pouvoir à chaque concert interpréter librement et de manière toujours différente ce répertoire, s’adaptant au public et au lieu pour créer une expérience partagée unique.

Après avoir obtenu son prix de chant au conservatoire d’Aix-en-Provence, Chani continue de travailler avec Teresa Berganza, notamment à l’académie de Villecroze et au festival de Panticosa (Espagne), à l’opéra studio de Weimar, ainsi qu’avec Regina Werner Dietrich à Leipzig.

Elle s’intéresse aussi à la musique ancienne, qui lui permet d’exprimer sa sensibilité dans la liberté d’improvisation, et se forme auprès de Monique Zanetti ou encore avec Maria Cristina Kiehr et Paul Agnew (Les Arts Florissants).

Tout en se produisant dans des opéras, des créations contemporaines et de nombreux oratorios, elle continue d’explorer la musique de chambre et le récital pour y trouver l’expression de sa sensibilité dans sa forme la plus pure.  

Ces dernières saisons, on a pu l’entendre en récital dans de nombreux festivals (les musicales du Luberon, musique dans la rue à Aix-en-Provence, au Palais de l’Archevêché …), comme soliste dans des rôles d’opéra (Alcina à Paris et Vendôme, Le Nozze di Figaro à Weimar et Nimes…) et de nombreux oratorios dans des lieux tels que la chapelle du Palais des papes à Avignon, le théâtre du jeu de Paume à Aix-en-Provence, la cathédrale d’Aix-en-Provence…

 Elle s’attache aussi à créer de nouvelles œuvres et à faire connaitre le répertoire de musique contemporaine. On a également pu l’entendre au sein de la compagnie « Lezards bleus » avec qui elle mêle chant lyrique et acrobaties aériennes, notamment au théâtre Benedetto Marcello de Rome et à l’opéra de Graz (Autriche).

Pascal Hoyer a commencé l’étude de la guitare classique à cinq ans avec Daniel Laugier, avec lequel il enregistre de la musique originale et fait de nombreux concerts.
Intéressé par d’autres styles, il participe aussi au groupe de musique traditionnelle “Tard-Quand-Dîne”, l’ensemble de musique médiévale “Azalaïs” et crée le groupe de rock festif “Plexous”.
S’intéressant de plus en plus à la musique ancienne, il développe, par la suite, une collaboration avec Christophe Raïsi autour du duo de guitares, et commence un travail approfondi sur la musique de Jean Sébastien Bach. Pour les besoins des transcriptions et pour respecter la structure de l’écriture contrapuntique, il se met à la guitare à dix cordes, qui, par son étendu supplémentaire, lui permet de jouer cette musique en respectant l’ordre des voix.
Parallèlement, il entame une collaboration avec la chanteuse Chani Bauza, autour de la musique d’opéra de la période baroque, dans une version de salon, intimiste, au plus près de l’écriture de la basse continue. Il étudie aussi le luth au conservatoire de musique ancienne d’Aix-en-Provenceet avec Hopkinson Smith.
Avec le Duo Hoza, ils font de nombreux concerts dans des festivals comme “Musique dans la rue” à Aix en Provence, les “Nuits de la Nartelle” à Saint Maxime, où “Les Musicales du Luberon…
En 2020, il crée en Ardèche, le festival Bachstock, dédié à la musique de Jean-Sébastien Bach, avec la volonté de partager le travail quotidien et l’exploration de cette musique si féconde, et de la rendre accessible à tous les publics en animant notamment des ateliers d’écoutes.

En 2023, il crée aussi avec Vincent Magrini et François Théberge le projet “Manganese” avec des concerts de musique improvisée, au festival “Le jazz est là” et à Amsterdam.
Il joue aussi de la musique ancienne italienne avec le chanteur-guitariste Aronne Dell’oro et développe aussi un récital solo de décacorde autour de la musique instrumentale de Jean-Sébastien Bach et d’arrangements originaux, qu’il donne notamment au festival “Les Inattendus” en 2023.

Tous ces projets lui permettent de développer le jeu à la guitare dix cordes et nourrissent un travail sur l’interprétation et la rencontre dans le duo, privilégiant l’écoute et le dialogue musical.


  • 0

Les 15e Musicales de Février

Category:Musicales de Février Tags : 

Nous sommes heureux de vous présenter le programme des 15e Musicales de Février qui se dérouleront à La Ciotat.

Deux lieux accueilleront nos artistes : l’Eglise Notre-Dame (Port Vieux) ainsi que la Chapelle des Minimes (Place Guibert).

Les spectacles auront lieu durant deux semaines, le vendredi, le samedi et dimanche, du 2 février au 11 février 2024.

Vous trouverez ci-dessous, après l’affiche, le détail de chaque concert ainsi que le QR-Code qui vous permettra d’acheter vos billets d’ores et déjà, grâce à Helloasso.

Au plaisir de vous retrouver à La Ciotat, à l’occasion des 15e Musicales de Février !

Musicalement vôtre.


  • 0

Vendredi 2 Février 2024 – 20h30

Category:Musicales de Février Tags : 

Orchestre DIASTEMA




  • 0

Samedi 3 Février 2024 – 17h00

Category:Musicales de Février Tags : 

TRIO LATIN MOOD




  • 0

Dimanche 4 Février 2024 – 15h00

Category:Musicales de Février Tags : 

Trio STRELLA




  • 0

Vendredi 9 Février 2024 – 20h30

Category:Musicales de Février

La Bande à BRUZZO




  • 0

Samedi 10 Février 2024 – 17h00

Category:Musicales de Février Tags : 

Chœur d’Hommes CANTADIS




  • 0

Dimanche 11 février 2024 – 15h00

Category:Musicales de Février Tags : 

Trio SOLEA  




  • 0

  • 0

Samedi 20 Mai 2023 – 20h30 – Eglise Notre-Dame – La Ciotat

Category:Programmation annuelle Tags : 

Orchestre de Jeunes Suisses

« Il MOSAICO »

 Direction : Hermann OSTENDARP

Programme :
F. Schubert : Symphonie n°7 / J. Brahms Double Concerto

Solistes :
                  Bomi SONG
– Violon / Johannes VÄLJA – Violoncelle  

“Il Mosaico” est l’un des principaux orchestres de jeunes en Suisse.

En novembre 1998, la Conférence internationale du lac de Constance lui a décerné le prix de la meilleure performance dans le domaine de la musique classique et, en mai 2000, il a remporté le premier prix dans la catégorie « orchestres symphoniques » au concours des orchestres de jeunes suisses.

“Il Mosaico” a été fondé en 1990 conjointement par le lycée de Wattwil et l’Académie de musique de Toggenburg,  dans le but d’offrir aux élèves de cette région rurale la possibilité d’étudier et de jouer des œuvres plus exigeantes du répertoire orchestral.

Ses membres ont entre 14 et 22 ans. En plus des répétitions hebdomadaires, des répétitions spéciales ont lieu avant les concerts, ainsi qu’un stage d’une semaine au cours de l’année.

Depuis sa création, “Il Mosaico” est dirigé par Hermann Ostendarp, assisté de Wilfrid Stillhard (pour les bois) et de Martin Winiger (pour les cuivres). Il Mosaico se produit régulièrement dans la région où vivent ses élèves, mais aussi dans des grandes villes comme Zurich, Lucerne, Berne, Genève, Bâle et Saint-Gall.

Des voyages à l’étranger ont emmené l’orchestre en Pologne, Hongrie, Allemagne, Suède, Autriche, Espagne, Italie, Belgique, Croatie, Roumanie, Ukraine, France et aux Pays-Bas. En 2000, “Il Mosaico” a effectué une tournée de trois semaines au Brésil, avec neuf concerts à São Paolo, Recife et João Pessoa. En 2008, l’orchestre a été invité à New York pour collaborer avec la Third Street Philharmonia, le plus grand ensemble de la Third Street Music School Settlement. Sous le patronage du grand chef d’orchestre David Zinman et de M. Christoph Bubb, consul général de Suisse à New York, “Il Mosaico” a donné cinq concerts. En 2010, l’orchestre s’est rendu au Japon à l’invitation de la Fondation Nippon Seinenkan, donnant cinq concerts à Tokyo, Yokohama, Chiba et Kashima.